• Manila Nhanxana

MICHELLE WIE UN DESTIN À PART

Si elle s’est faite plus discrète ces derniers temps, Michelle Wie a été désignée vice-capitaine de l’équipe américaine pour la Solheim Cup 2021. Un choix qui doit autant à son talent qu’à une personnalité à part et une trajectoire hors-normes.



Retirée des fairways depuis quelques temps après avoir donné naissance à son premier enfant, Michelle Wie West a été nommée par Patty Hurst assistante capitaine de l’équipe américaine pour la Solheim Cup 2021. Trois fois victorieuse de l’épreuve avec les couleurs de la bannière étoilée sur le dos, elle n’exclut pas d’intégrer le groupe des 12 joueuses amené à affronter les européennes à Toledo (Ohio) en août prochain. Un appétit pour la compétition et la victoire qui ont toujours constitué le moteur de la prodigieuse américaine.


L’histoire entre Michelle Wie West et le golf est une grande affaire de précocité. Déjà star alors qu’elle était à peine adolescente, l’américaine a été une grande actrice de la discipline ces 20 dernières années. Avec elle, le monde du golf a trouvé une icône, un phare. Grâce à son talent certes, mais aussi sa personnalité décalée et son style tonitruant, elle a joué un grand rôle d’influenceuse et constitué un formidable outil marketing pour attirer les jeunes au golf, et plus particulièrement les jeunes filles.

En sa qualité de prodige désignée, son parcours depuis ses débuts amateurs n’a cessé d’être scruté. Archétype de la joueuse moderne apte à dépoussiérer le golf, puissante et agressive dans le jeu, arborant des tenues extravagantes et n’hésitant pas à « chauffer » le public, notamment en Solheim Cup, elle n’a jamais laissé indifférente car elle a fait bouger les lignes. Un peu de folie ne peut pas faire de mal au golf féminin pour qui tous les moyens sont bons pour exister et prendre un peu la lumière.


La native d’Hawaii ne fait seulement l’unanimité auprès du public. Elle jouit d’un très grand respect de la part de ses partenaires et adversaires sur les fairways. Ce n’est pas un hasard si elle a été retenue par la capitaine Hurst, elle qui possède une expérience déjà rare malgré ses trente petits printemps. Trois décennies bien remplies. Très jeune, alors même qu’elle n’avait encore rien gagné, elle était désignée comme une future championne. En 2009, elle intègre la LPGA Tour et remporte cinq victoires jusqu’à l’apotéhose, un trophée de tournoi Majeur, celui de l’U.S Women’s Open en 2014. Elle a également participé à cinq Solheim Cup (2009, 2011, 2013, 2015, 2017) avec trois succès à la clé. Wie West va désormais endosser le costume de vice-capitaine, une nouvelle marche prestigieuse franchie pour celle qui n’a pas fini de noircir les livres d’histoire de la discipline.


Cette prochaine étape constituera en effet un moment marquant dans la carrière de la jeune maman : “Quand « Pat a demandé d’être son assistante », j’ai répondu oui sans hésitation ! Je suis très honorée d’avoir reçu cet appel. Pour moi, c’est un rêve qui se réalise, et surtout en tant qu'assistante pour Pat Hurst !” a-t-elle déclaré. Pilier de l’équipe depuis près d’une décennie, elle a noué des liens très forts avec son noyau dur composé de joueuse talentueuse mais qui affichent également de la personnalité et du caractère sur le parcours… Par son profil et la dynamique qu’elle peut insuffler, par son expérience et son talent, Michelle Wie West semble en effet parfaitement taillée pour endosser un costume qui semble toujours large, mais qu’elle a toujours le don d’ajuster à sa taille.



Manila Nhanxana

S'INSCRIRE AU MAIL 

ABOUT ME 
Press
  • Facebook
  • Noir Twitter Icon

© 2018 LE GOLF AU FEMININ.COM ALL RIGHT RESERVED